« Metalgeria », une journée pour faire revivre la musique métal

Une journée portes ouvertes dédiée à la musique Metal, réunissant trois générations de musiciens et de fans pour faire revivre ce genre musical, et intitulée « Metalgeria » a été animée samedi à Alger.

Cette journée qui a vu la tenue d’une rencontre débat, d’une projection, d’une exposition et d’un concert, a été organisée par un collectif de musiciens au Centre des arts du Palais des rais- Bastion 23.

En début de journée le documentaire télévisuel « Le métal expliqué à ma mère » (2011), réalisé par le Français Thomas Vandenberghe, qui va à la rencontre de festivaliers et d’artistes pendant le festival « Hellfest » en France, pour expliquer et vulgariser ce mouvement musical et faire tomber les idées reçues que nourrissent les profanes.

Une rencontre débat a été également animée, entre autres, par Redouane Aouamer, un des pionniers du métal en Algérie, fondateur du groupe « Litham » et organisateur de plusieurs événements dédiés à cette musique, afin de discuter de l’avenir de ce genre de moins en moins visible sur la scène musicale algérienne malgré un succès appréciable à la fin des années 1990 et 2000.

Dans les allées du Bastion, les organisateurs ont planté un « marché ouvert de métal rock » proposant des instruments de musiques, des disque, des accessoires et des T-shirt.

Un grand concert réunissant plusieurs genres dont le « Jazz Metal », le « Heavy Metal » ou encore le « Thrash Metal » a été animé, devant quelques centaines de spectateurs, par « Danny Kross et le groupe Synopsie », le groupe « Dusk » ou encore les « Jugulator ».

Cette manifestation qui a attiré un public très nombreux a été conçue pour « revivifier » ce genre musical qui a donné de grands noms de la scène actuelle algérienne et qui « compte un très grand nombre de fans et de musiciens » malgré les très rares scènes qui lui sont réservées, indiquent  les organisateurs.