Marche du 1e mars : Les conseils non constitutionnels de Hakim Dafer*

Puisque tout le monde se permet de donner des conseils à tout le monde, je vais apporter ma modeste contribution également, voici mes recommandations pour la marche de demain :
– Pensez à apprendre Min Djibalina par coeur, on pense souvent la connaître, mais on a l’air bête quand on confond les couplets.
– Si l’idée vous vient de lancer des pierres sur les CRS, souvenez-vous qu’ils portent tous un casque et un bouclier, contrairement aux manifestants en première ligne, que vous toucherez probablement à leur place.
– Respectez nos frères marocains, ne criez pas « Bouteflika ya l’Maroki » mais Bouteflika « Ya el moghrabi », les marocains n’aiment pas le terme Maroki.
– Si vous êtes submergé par l’émotion et que vous vous mettez à pleurer, demandez du vinaigre en toussant, pour faire croire que c’est à cause des gaz lacrymogènes.
– Si vous ne trouvez pas de vinaigre dans le commerce, prenez une bouteille à l’ONCV, leurs vins tournent systématiquement au vinaigre.
– Si vous voyez Moad Bouchareb parmi les manifestants, gardez votre calme, il ne comprend pas toujours les consignes qu’on lui donne, on sait toujours pas quoi faire de lui je vous jure.
– Si vous voyez Tliba, courez.
– Si vous voyez des gens courir, ne courez pas systématiquement.
– Si vous voyez une lumière blanche au fond d’un tunnel, vous êtes probablement Abdelaziz Bouteflika et vous n’avez rien à faire dans cette manifestation.
– Si vous êtes touché par une balle en caoutchouc, n’essayez pas de la relancer sur les flics, ça marche qu’avec les grenades lacrymogènes.
– Enfin, si vous êtes pris de panique ou que vous avez des doutes, souvenez-vous que vous n’êtes pas en danger, vous ETES le danger.

Gloire à nous.

*Marcheur