L’institut français d’Algérie lance sa première « résidence d’écriture scénaristique à Timimoune »

L’institut français d’Algérie lance sa première « résidence d’écriture scénaristique à Timimoune » l’idée est de confronter des énergies artistiques différentes, dans un cadre particulier (Timimoune) afin de créer une « Synergie » et en faire sortir un scénario

Pour cette première à Timimoune, l’IFA invite Lidia Terki et Karim Moussaoui qui seront accueillis du 15 au 30 octobre 2018 en résidence, et seront en immersion totale à Timimoune.. Chacun de ses artistes travaille à l’écriture de son propre scénario. Les rassembler dans ces conditions et dans ce lieu répond à une volonté de soutenir la création artistique et de favoriser l’échange d’expériences et d’idées. L’objectif de la résidence d’écriture scénaristique de Timimoune est de créer les conditions d’un échange d’expérience, d’une entraide entre deux auteurs confrontés au développement de leurs scénarios.

Lidia Terki : Lidia Terki est une scénariste et réalisatrice française, née en Algérie. Elle consacre son premier long-métrage «Paris la Blanche » aux deux pays qui l’ont vue grandir. Elle est notamment récompensée par le Prix Alice Guy de «meilleur film français ou francophone réalisé par une femme».

Karim Moussaoui: Né à Jijel (Algérie) en 1976, Karim Moussaoui est acteur, scénariste et réalisateur. Cet artiste complet a été salué à plusieurs reprises. En premier lieu, son court-métrage «Les Jours d’avant» a été nommé au César du meilleur court-métrage. Ensuite, son film « En Attendant les hirondelles» a été nommé dans plusieurs catégories du Festival de Cannes en 2017 et au Prix Heike Hurst du «meilleur premier film» en 2018.