Liberté conditionnelle pour le président d’Amnesty en Turquie

La justice turque a ordonné ce mercredi la remise en liberté conditionnelle de Taner Kiliç, président d’Amnesty international en Turquie, détenu depuis juin 2017, rapportent des médias turcs.

Taner Kiliç est accusé d’appartenir au mouvement du prédicateur Fethullah Gülen, désigné par Ankara comme le cerveau du putsch manqué de l’été 2016. L’annonce du tribunal a été accueillie par un tonnerre d’applaudissements.