Les dettes de la SEAAL sont estimées à 4 milliards de dinars selon le directeur général de la société

La Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEEAL) serait aujourd’hui, grâce à des financements provenant du ministère des Ressources en eau, capable de payer la majorité de ses dettes envers ses sous-traitants. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le directeur général de la société Brice Cabibel à Maghreb Emergent le 13 mars 2018.

« Aujourd’hui, nous avons environ 1100 factures en cours de paiement », a-t-il ajouté. Selon lui, les dettes de la SEAAL sont estimées à 4 milliards de dinars. La société a l’espoir de voir se chiffre baisser à 2 milliards de dinars durant les trois semaines à venir.

Le directeur de la société, qui règle actuellement environs 100 factures par semaine, s’est cependant plaint de lenteurs administratives qui ralentissent les opérations de remboursement.