Le média électronique Interligne victime de blocage

La censure se réitère en Algérie, avec cette fois-ci, le site d’information Interlignes qui vient d’être bloqué, depuis la matinée du 19 avril, pour le public algérien.

Les journalistes d’Interlignes ont dénoncé, ce dimanche, « une nouvelle mesure de censure qui cible » leur média.

En effet, le journal déclare avoir « déjà été victime de cette même décision arbitraire en juillet 2019 ». Une mesure qui a durée, « jusqu’à la fin de l’année ».
Le site d’information affirme ne pas «savoir quelle en est la raison ».
« En attendant d’avoir une réponse claire », les journalistes s’interrogent : «Qui a donné l’ordre de nous bloquer ? Que nous reproche-t-on encore cette fois-ci ? Veut-on nous faire payer notre
objectivité et notre rigueur dans le traitement de l’information ? ».

Interlignes est désormais le troisième site d’information censuré en Algérie, depuis le 10 avril. En effet, Les autorités ont bloqué l’accès à deux autres médias, il s’agit de Maghreb Emergent et Radiom.info.