Le journaliste Belkacem Djir condamné à trois ans de prison

En détention provisoire depuis le 19 juillet 2019 à la prison d’El Harrach, le journaliste Belkacem Djir vient d’être condamné, ce dimanche, à trois ans de prison ferme annonce le Comité National pour la Libération de Détenus CNLD sur sa page Facebook.

Alors que la chambre d’accusation de la Cour d’Alger a prononcé le 22 avril dernier l’acquittement pour l’accusation « d’atteinte au moral des troupes de l’armée », Belkacem Djir a finalement été condamné dans une affaire correctionnelle.

Selon les avocats, le journaliste est poursuivi pour « chantage et tentative de divulgation de secrets ne relèvent pas de ses prérogatives ».

Avec Sofiane Merrakchi, un autre journaliste emprisonné puis libéré après avoir purgé sa peine, Belkacem Djir a entamé le 20 janvier 2020 une grève de la faim pour demander sa libération provisoire et la programmation de son affaire dans les plus brefs délais.