Le groupe Tinariwen sort du silence : « Ce manque de respect des organisateurs de la tournée envers le groupe, et son public est inacceptable »

Depuis le début de cette nouvelle année 2019, une polémique entoure le célèbre groupe de musique touareg et sa tournée prévue en Algérie le 7 janvier.

Une tournée qui ne s’est finalement pas faite, pour des raisons qui jusqu’à aujourd’hui sont restées assez floues. Dans un post Facebook, le groupe est sorti du silence aujourd’hui, et a donné sa version des faits, en pointant d’un doigt accusateur les organisateurs, et plus précisément l’ONCI:

« Nous avons appris que l’ONCI interdisait au groupe de monter sur scène le jour du concert à Tamanrasset, cette même ville qui nous a vus naître et où le cœur de notre public bat. »

« Aucun représentant du festival n’a été présent pour nous accueillir, l’accès au backstage a même été refusé à deux membres du groupe et à notre manager. » martèle le groupe dans ce post, avant de poursuivre : « La responsable du festival n’a même pas adressé la parole aux membres du groupe, ne les a pas salués et aucune annonce n’a été faite au public de Tamanrasset quant à l’annulation du concert. »

« Ce manque de respect de la part des organisateurs de cette tournée et du festival Dar Imzad envers le groupe, sa musique, et son public est inacceptable et insupportable, c’est notre honneur qui a été touché et nous sommes encore plus tristes pour tout le peuple Kel Tamasheq, tous nos amis algériens et du monde qui attendaient de partager ce moment avec nous. » conclut alors le message.

Chers amis, nous tenons à rectifier le communiqué diffusé par l’ONCI le 2 janvier 2019 sur sa page facebook.Tinariwen…

Pubblicato da Tinariwen su Martedì 8 gennaio 2019