Le général Wassini Bouazza incarcéré

L’ancien patron de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), Wassini Bouazza a passé hier, sa première nuit en prison. Il est poursuivi pour «plusieurs griefs » liés à sa fonction notamment pour « sa gestion controversée » des affaires de sécurité d’Etat.

Limogé ce lundi 13 avril, sur instruction du Président de la république, le général Wassini Bouazza a été interpellé quelques heures après par des officiers de la Direction centrale de la sécurité de
l’armée DCSA et conduit vers leur service à Ben Aknoun.

Selon le quotidien El Watan, « la désignation, il y a six jours, du général Abdelghani Rachedi pour le seconder, en tant que directeur adjoint avec de « larges prérogatives », a mis fin à sa carrière, après quatre mois de crise au sommet de l’Etat ». En effet, les relations entre le Président et l’ex patron de la DGSI « n’étaient pas aussi reluisantes » Ceci se manifestait « à travers les décisions, contre-décisions, résistance et opposition parallèle, qui suscitaient de lourdes interrogations au sein de
l’opinion publique » indique la même source.

Une enquête a d’ailleurs été ouverte il y’a quelques temps au niveau (DCSA) sur de nombreux dossiers liés à la gestion du Bouazza, « ses relais, ses intrusions dans le domaine politico-médiatique,
etc. ».

Le général Abdelghani est désormais le nouveau patron de la DGSI, il a en effet été nominé lundi