Le FCE et le Dr Riad Hartani annoncent le lancement d’un incubateur innovant

Le Forum des Chefs d’Entreprise et le docteur Riad Hartani travailleraient sur un projet d’incubateur innovant fondé sur le principe de la « co-création ». L’annonce a été faite lors de l’université du FCE qui a eu lieu cette année dans le complexe hôtelier La Gazelle d’or à El Oued.

Le lancement de cet incubateur, dont l’idée revient au président du FCE, Ali Haddad,  selon les participants du panel dédié à ce thème, devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année 2018.

Pour s’assurer de la réussite de ce projet le président du FCE a confié le projet à deux personnes : Mohamed Skander, le président du Jil’FCE, et le Docteur Riad Hartani (qui est notamment en charge du programme lancé par le Wali d’Alger « Algiers Smart City » aux côtés de Mme Fatiha Slimani).

Le panel était également composé du Pr Mohamed Debyeche, Directeur de l’Ecole Nationale Polytechnique, qui a expliqué l’expérience de l’institution en termes d’accompagnement aux start-ups, et d’Assia Zemir, la jeune étudiante de l’ESI dont l’équipe est arrivée  troisième du grand Hadj Hackathon organisé en août 2018 qui a exprimé ce qu’attendaient les jeunes entrepreneurs d’un incubateur.

La co-création

Mohamed Skander a expliqué à l’audience que pour la création de l’incubateur l’équipe va tout d’abord recueillir auprès des membres du FCE leurs besoins puis organiser un grand Hackathon pendant lequel les participants développeront des prototypes en réponse à ses besoins. Les gagnants de la compétition pourront alors intégrer l’incubateur du FCE et avoir pour premier client l’industriel à l’origine de l’expression de besoin.

Ainsi, Riad Hartani, qui accompagne plusieurs géants du numérique dans le monde, a notamment expliqué que le grand problème des incubateurs, et pas seulement en Algérie, est que les start-ups incubées tardent souvent à trouver leur premier client. Ce « launchpad » aura pour rôle à la fois de répondre au besoin d’innovation des grandes entreprises mais aussi d’assurer un premier marché aux start-ups incubées.

Le FCE et les technologies

Un membre du FCE interrogé par Casbah Tribune explique que « le projet d’incubateur tient particulièrement à cœur au Président du FCE qui a d’ailleurs mis à disposition un local personnel pour accueillir le projet. Il a mis en place une équipe solide avec entre autres Hartani et Skander pour s’assurer de la réussite de l’incubateur ».

L’organisation patronale, qui a récemment annoncé une assemblée élective en décembre cherche-t-elle à se positionner sur le thème des nouvelles technologies ? A cette question le membre interrogé nous répond « ce n’est pas un positionnement. Nos entreprises ont besoin d’innover si l’on veut s’attaquer à des marchés internationaux. Les jeunes cerveaux algériens font le bonheur de grandes entreprises dans le monde entier, alors pourquoi pas en Algérie ? »