Le CICR remet une copie des archives liées de la guerre de libération à la DGAN

Le Comité International de la Croix Rouge a remis, ce mercredi, une copie des archives liées à ses missions durant la guerre de libération nationale, lors d’une cérémonie organisée au siège de la Direction générale des archives nationales (DGAN).

« Nous sommes ravis en tant que CICR, Comité International de la Croix Rouge qui a longtemps œuvré ici en Algérie en particulier durant la guerre d’indépendance de remettre tout un pont de l’histoire de l’Algérie et du CICR en Algérie, c’est-à-dire toutes les conséquences humanitaires de ce conflit, officiellement au gouvernement algérien » a déclaré aux médias Catherine Gendre, directrice de la délégation du CICR en Algérie.

Pour sa part, le directeur du Centre national des archives,  Abdelmadjid Chikhi a estimé que ces documents permettent de retracer tout un pont de l’histoire de la révolution algérienne : «  très heureux de recevoir ce fond qui retrace un pont de l’histoire de la révolution algérienne dans son aspect : prisons, tortures…ect, se sont des aspects qui ont fait couler beaucoup d’encre. A présent, nous avons des documents ».

Des archives contenant pas moins de 30 milles documents et photos contenant des rapports des visites des lieux de détentions ainsi que l’assistance apportée aux Algériens réfugiés en Tunisie et au Maroc ou déplacés à l’intérieur du pays, comme l’explique Catherine Gendre : « Des rapports de nos visites aux détenus, on a visité des centaines de milliers de prisonniers algériens également quelques français, là c’est tous nos rapports qu’on a fait sur les conditions de détention et le traitement de ses personnes mais aussi l’action d’assistance qu’on a eu pour les déplacés internes en Algérie  et les réfugiés dans les pays voisins »

Enfin, pour Abdelmadjid Chikhi, ces archives seront d’une grande valeur notamment pour le domaine de la recherche scientifique : « recevoir ce patrimoine va ouvrir des horizons nouveaux pour la recherche et ces documents seront mis à la disposition des chercheurs dés que nous aurons terminé la classification selon notre système ».

Enfin, rappelons qu’en 2016, deux accords ont été signés entre le CICR et la DGAN, le premier portant sur la récupération d’une copie des archives par les autorités algériennes alors que le second concerne la coopération dans le but de promouvoir et vulgariser le contenu de ces archives à travers l’organisation d’activités communes.