Le 10eme rassemblement de soutien à Khaled Drareni « étouffé » !

Comme chaque semaine, le rendez-vous est donné à la maison de la presse Taher Djaout à Alger centre, une dizaine de journalistes, des citoyens sympathisants, des étudiants, et autres militants activistes se sont regroupés à partir de midi afin d’exprimer leur mécontentement quant à l’emprisonnement du journaliste khaled drareni et pour exiger sa libération.

Mais cette semaine les choses se sont passées différemment, l’entrée à la maison de la presse a été fortement contrôlée et affinée, seuls les journalistes disposant d’une carte de presse ont pu accéder à l’intérieur de l’enseigne.

Un dispositif policier particulièrement important a été déployé pour empêcher les militants, étudiants et activistes politique à rejoindre le sit-in.

Pour rappel, les premiers rassemblements se déroulaient à l’extérieur, investissant la rue et le trottoir, après, dans un souci d’organisation, et dans un élan de civisme afin de ne pas gêner la circulation automobile, les protagonistes de ses rassemblements ont accepté de s’exprimer à l’intérieur de la maison de la presse,  ce nouvel épisode laisse présager de nouvelles dispositions à venir qui pourraient amoindrir l’impact de ces rassemblements, voire les tuer dans l’œuf ?