Tebboune-Restitution des biens mal acquis en France : L’ambassadeur de France en Algérie déclare que cette question la n’a pas été à l’ordre du jour des deux réunions auxquelles il a assisté

Le journaliste Ihsane El Kadi a reçu aujourd’hui sur les plateaux de Radio M l’ambassadeur de France en Algérie, M. François Gouyette.

« Ni ingérence ni indifférence » Était la ligne directrice de l’ambassadeur français à Alger lors de cet entretien, lequel n’a pas manqué de rappeler toute l’importance de la souveraineté de l’état algérien dans le choix de ses politiques, ainsi que dans le choix de son destin..

Mais à la question sensible, celle qui importe beaucoup aux algériens, sur laquelle Abdelmadjid Tebbune avait fait la promesse de lever le voile, la réponse était pour le moins « platonique »

Ihsane El Kadi : « qu’en est-il de la Restitution de l’argent mal acquis, dont une partie existe en bien actif immobilier en France, une promesse qui a pendant la campagne présidentielle du 12/12/2019 constitué un véritable fer de lance pour le « Candidat » Tebboune, aujourd’hui en poste, avez-vous abordé cette question avec le président algérien Abdelmadid Tebboune ? »

L’ambassadeur : « il y a beaucoup de chantiers bilatéraux, mais depuis que je suis dans mon poste « deux mois » ce n’est pas un sujet qui a été à l’ordre du jour, il y a eu deux ministres régaliens qui sont venus à Alger, Jean Yves le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères en Octobre dernier, et qui a été reçu par le président avec son homologue et le premier ministre, cette rencontre a plutôt abordé les questions du Mali du Sahara occidental et aussi un peu la Lybie, ainsi que la lutte contre le terrorisme, avec le président.. »

« Il y a eu aussi la visite de Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, dont l’entretien avec Abdelmadjd Tebboune s’est centré sur la lutte contre l’immigration clandestine, et aussi la lu lutte antiterroriste. »