L’Algérie reçoit son nouveau sous-marin furtif

L’Algérie a réceptionné hier vendredi  un nouveau sous-marin de propulsion diesel-électrique, de classe Kilo, de fabrication russe, rapporte l’agence Sputnik. Cette acquisition a été faite pour renforcer l’arsenal de guerre algérien.

Le submersible, baptisé “trou noir”, a quitté les chantiers navals de Saint-Pétersbourg où il a été construit pour la marine nationale, selon Sputnik.

Ce projet d’achat de ce sous-marin a été prise en 2013 lors de la visite en Russie du général de corps d’armée et chef d’état-major de l’ANP Ahmed Gaid Salah.

« TROU NOIR » appartient à la 3e génération de sous-marins, et jouit d’un déplacement de 2.350 tonnes en surface et de 3.950 tonnes en plongée et une vitesse de 17 à 20 nœuds, détaille Sputnik. Il a 45 jours d’autonomie et est conçu pour plonger à 300 mètres. Il peut être doté de quatre missiles Kalibr, de 18 torpilles de 533 mm (six tubes) et de 24 mines. Son équipage comprend 52 sous-mariniers, ajoute la même source.