L’Algérie plaide pour la stabilité en Libye et s’inquiète du retour des combattants terroristes étrangers

Les ministres des Affaires étrangères algérien, tunisien et égyptien se sont réunis ce mercredi au Caire pour se pencher sur le délicat dossier libyen.

D’après un communiqué du ministère des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a souligné « l’importance de maintenir cette tradition de consultation entre l’Algérie, l’Egypte et la Tunisie sur la situation en Libye qui a un impact direct sur la stabilité de toute la région, en vue de contribuer au règlement rapide la crise libyenne ».

Le ministre des Affaires étrangères a souligné que, dans ce cadre, « une vigilance s’impose quant aux défis sécuritaires, à leur tête le terrorisme, le retour des combattants terroristes étrangers ainsi que la migration clandestine ».

« Il a, enfin réitéré l’engament de l’Algérie, qui maintient des contacts avec toutes les parties libyennes (…) en vue d’un retour rapide de la stabilité en Libye et la construction d’institutions solides dans le pays », poursuit le communiqué du ministère des Affaires étrangères.