L’affaire El Atlas TV renvoyée au 11 janvier 2018

L’affaire El Atlas TV a été de nouveau renvoyée par le tribunal correctionnel d’Alger au 11 janvier 2018. Pour rappel, le dossier concerne la mise à disposition d’équipements du Centre International de Presse (CIP) « sans contrepartie » au profit de la chaîne de télévision privée El Atlas TV fermée pendant la période électorale 2014. 

Sont accusés dans cette affaire : Ahmed Merani, ancien ministre des Affaires religieuses, poursuivi pour port d’arme «sans autorisation», le directeur général du CIP Tahar Bediar, son responsable financier Mourad Benredouane ainsi que les frères Bouallouche, Hicham, directeur de Global World Media, propriétaire de la chaîne de TV et Djamel, responsable de la Sarl Alpha, prestataire de service dans le domaine de l’audiovisuel tous poursuivis pour «dilapidation de deniers publics» et de «complicité de dilapidation».

Le parquet avait requis 5 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de dinars à l’encontre d’Ahmed Merani, Tahar Bediar, Mourad Benredouane et Bouallouche Hicham. Une peine de 3 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de dinars a été requise contre Djamel Bouallouche et une amende de 5 millions de dinars a été requise contre les deux sociétés, Global World Media et la Sarl Alpha, en tant que personnes morales.

Ahmed Merani étant le seul à s’être présenté devant le tribunal correctionnel d’Alger le 21 décembre 2017, le juge a décidé de renvoyer l’affaire au 11 janvier prochain.