L’Administration chinoise de l’aviation civile insatisfaite des performances d’Air Algérie

L’Administration chinoise de l’aviation civile (CAAC) a interdit à plusieurs compagnies aériennes dont Air Algérie d’ajouter de nouveaux vols réguliers ou affrétés et d’effectuer des demandes pour de nouvelles destinations, et ce, jusqu’à la fin mars 2018, selon TSA.

Selon l’autorité de régulation chinoise, les compagnies sanctionnées ont échoué à remplir les critères de qualité et de performance requis.

Les autres compagnie concernées sont : MIAT Mongolian Airlines et Ariana Afghan Airlines dans les mêmes délais qu’Air Algérie ; Somon Air et Uzbekistan Airways jusqu’en février et Tajik AirTAAG Angola Airlines et Angara Airlines jusqu’à la fin janvier.