La tournée du groupe Tinariwen en Algérie plus que jamais incertaine

Depuis hier, les réseaux sociaux sont en ébullition quant à une éventuelle annulation de la tournée de Tinariwen et ce, suite à la parution d’un article du site Interlignes qui dénoncerait (d’après une source proche du groupe), un traitement « raciste » des membres du groupe (pour la plupart des maliens ) qui ont été reconduit vers la frontière malienne car ils n’avaient pas de documents leur permettant de se produire en Algérie.

Si le journal en ligne annonce une annulation de la tournée, citant une source proche du groupe, l’équipe organisatrice de l’événement temporise et évoque quant à elle un rapport dû à un souci administratif.

Toujours selon l’article d’Interlignes, un mauvais traitement du groupe lors d’un concert à Tamanrasset aurait eu raison de l’intention de la formation malienne de se produire en Algérie.

L’Office National pour la Culture et l’Information (ONCI), organisateur de la prochaine tournée, persiste et signe quant au fait que la tournée aura bien lieu, sans pour autant avancer de dates de représentation.

D’autres sources (moins sures) évoquent un cachet démesuré, demandé par le groupe pour entamer la tournée en Algérie.

Pour rappel, Tinariwen devait se produire au début du mois dans 3 villes du pays (Alger, Oran et Constantine) et ce, à l’initiative de l’ONCI.