Kamel Daoud dispensera des cours d’écriture à Sciences Po Paris

Hier mercredi 30 janvier, Sciences Po Paris a inauguré une chaire d’écrivain en résidence, initiative inédite dans le paysage universitaire français. L’écrivain algérien Kamel Daoud, auteur notamment de Meursault, contre-enquête, récompensé par le prix Goncourt du premier roman en 2015, est le premier écrivain accueilli par le prestigieux institut d’études politiques, écrit actualitte.com

Cette chaire se présente comme l’un des projets phares de la pédagogie innovante menée à Sciences Po pour former des esprits ouverts et originaux capables de répondre aux défis complexes du monde contemporain. Chaque semestre, la chaire accueillera un nouvel écrivain, qui dispensera deux cours d’écriture de fiction à Paris et animera des masterclasses au sein des campus en régions.

L’interdisciplinarité est une valeur cardinale de l’établissement, comme aime à le rappeler Frédéric Mion, directeur de Sciences Po : « Cet apprentissage [de l’expression écrite et orale] nous semble essentiel pour percevoir, penser et décrire le monde en même temps qu’il est fondamental pour développer une réflexion critique et originale. La création littéraire trouve donc pleinement sa place dans notre projet de formation à une époque où les injonctions à la réactivité et à la rapidité ne laissent que peu de place au temps réflexif de l’écriture et de la lecture. Avec cette chaire, Sciences Po crée un espace de respiration et d’inspiration. »

Cette chaire de professeur est choisie par un comité de sélection composé de plusieurs personnalités du monde des lettres : Leïla Slimani, écrivaine, Pierre Assouline, journaliste-chroniqueur-romancier et biographe, et Aurélie Filippetti, romancière et femme politique. Le premier écrivain accueilli par Sciences Po est Kamel Daoud, choisi à l’unanimité par le comité de sélection.

Dès janvier et pendant six mois, les étudiants travailleront avec Kamel Daoud, qui a choisi d’intituler ses cours « L’écriture à rebours » et « L’écriture, la lecture, et la construction du sens. » L’écrivain en résidence participera également aux événements organisés à Sciences Po, notamment ceux liés aux festivals et salons littéraires, poursuit actualitte.com

« Il s’agit pour moi autant d’un partage d’expériences en tant qu’écrivain, chroniqueur, fabricant de sens, que d’une réflexion à voix haute, plurielle, sur l’acte d’écrire des livres, les défendre, en rappeler la nécessité autant pour la formation d’un esprit que pour donner du sens à la culture », affirme l’auteur dans un communiqué. « Une expérience de l’œuvre et de la liberté qui est valable autant pour le projet d’écriture, que pour toute création ou entreprise. J’ai accepté cette chaire pour partager cette conviction qui est à la racine de ma vocation. »