JCC : l’Algérie se contente du Prix du meilleur montage pour « En attendant les hirondelles »

L’Algérie est rentrée presque bredouille de Tunis.

Le palmarès des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), le plus prestigieux festival de cinéma en Afrique, n’a pas été en faveur de la délégation algérienne qui avait participé avec trois films en compétition officielle.

L’Algérie qui était à l’honneur pour cette 28e édition misait sur « En attendant les hirondelles” de Karim Moussaoui, “La bataille d’Alger dans l’histoire”, de Malek Bensmail, et le court métrage “Un homme et deux théâtres” de Aissa Djouamâa et Rabah Slimani.

Finalement, seul le long métrage de Karim Moussaoui sauve l’honneur en remportant, hier samedi, le prix du meilleur montage.

Une maigre consolation pour un cinéma algérien qui espérait obtenir plus et pourquoi pas figurer en tête du palmarès.

Palmarès complet de la 28e édition des Journées cinématographiques de Carthage (4-11 novembre 2017) :

Compétition officielle des longs métrages de fiction
Tanit d’Or : « The train of salt and sugar » de Licinio Azevedo (Mozambique)
Tanit d’Argent : « Les initiés »ou « Inxeba » de John Trengove (Afrique du Sud)
Tanit de Bronze : »Volubilis » de Faouzi Bensaidi (Maroc)
Prix du meilleur Montage : « En attendant les hirondelles » de Karim Moussaoui (Algérie)
Prix de la Meilleure Image : « The train of salt and sugar » de Licinio Azevedo (Mozambique)
Prix de la meilleure musique originale : « Félicité » d’Alain Gomis (Sénégal)
Prix du meilleur scénario : « Vent du Nord » de Walid Mattar (Tunisie)
Prix de la meilleure interprétation féminine : Véro Tchanda Beya pour  » Félicité  » d’Alain Gomis (Sénégal)
Prix de la meilleure interprétation Masculine : Adel Moneem Chwayet pour son rôle dans  » Mustapha Z  » de Nidhal Chatta (Tunisie)
Compétition officielle des courts métrages fiction
Le Tanit d’Or : « Aya » de Moufida Fedhila (Tunisie)
Le Tanit d’Argent : « Dem Dem !  » de Lopy Papa Bouname, Christophe Rolin et Marc Recchia (Sénégal/Luxembourg)
Le Tanit de Bronze : « Affabilité » d’Ahmed Nader (Egypte)
Mention spéciale : »Les Secret des vents » d’Imène Al Nasiri (Tunisie)
Compétition officielle des longs métrages documentaires
Le Tanit d’Or : « Koro du Bakoro » de Simplice Ganou Herman (Burkina Faso)
Le Tanit d’Argent : « Kemtiyu-Cheikhanta » d’Oussmane William Mbaye (Sénégal)
Le Tanit de Bronze : « Au-delà de l’ombre » de Nada Mezni Hefaiedh (Tunisie)
Mention spéciale : « Ghost hunting » de Raed Andoni (Palestine)
Compétition officielle des courts métrages documentaires
Le Tanit d’Or : « Jackenson-from street kid to champion » de Linda Leila Diatta et Jean Marc Poteau (Niger)
Le Tanit d’Argent : « Pas de port pour les petits bateaux » de Joëlle Abou Chabke (Liban)
Le Tanit de Bronze : « Gaza by her » de May Odeh et Riham Al Ghazali(Palestine)
Mention spéciale : « Cloch’Art » de Manel Katri (Tunisie)
Prix Tahar Chriaa  » 1er œuvre  » de long métrage :
Le Tanit d’Or : « Vent du Nord » de Walid Mattar (Tunisie)
Prix spécial TV5 Monde
« Vent du nord » de Walid Mattar (Tunisie)
Prix spécial CNCI de l’image  » Ali Ben Abdallah  » pour un film de long métrage en compétition :
« Force majeure » de Mohamed Sia (Egypte)
Le prix UGTT du meilleur scénario de film tunisien de long métrage de fiction:
« La Belle et la Meute » de Kaouther Ben Hania (Tunisie)