Interpellations au 1e mai, une plus forte mobilisation attendue pour 14h00

Moins d’une centaine de personnes ont manifesté ce vendredi matin vers 10h00 à la place du 1e mai à Alger contre le cinquième mandat de Abdelaziz Bouteflika.

La police présente en nombre sur les lieux a procédé à une vingtaine d’interpellations.

Les personnes arrêtées ont été conduites au commissariat du 10e situé près de l’hôpital Mustapha, et vers celui de « Cavaignac » situé à la rue Hocine Asla. « Ils seront libérés dans une à deux heures », nous a confié un policier en civil rencontré à la place du 1e mai.

Les forces de l’ordre déployées en force depuis 6h00 s’attendent à une mobilisation plus importante après la prière du vendredi.

De nombreux journalistes et correspondants de médias étrangers ont également fait le déplacement. Eux aussi comptent revenir sur les lieux vers 14h00.