Hirak : les prémisses d’un retour sont palpables

En cette journée du deuxième anniversaire du Hirak du 22 février 2019, les algérois ont commencé à affluer doucement, timidement, de Belcourt, des groupes ici et la ont commencé à scander des slogans connus du Hirak d’il y a deux ans, mais aussi de nouveaux slogans.

Vers 13 h de l’après midi, la rue Didoouche Mourad était bondée de monde, une foule impressionnante a investi toutes les artères du vieux Alger, de la grande poste jusqu’au sacré cœur pratiquement, ou un bouclier humain formé de policiers a bloqué les manifestants, les obligeant à redescendre.