Haro sur les déchets marins du littoral algérien

Une formation sur les méthodes permettant de surveiller efficacement les déchets marins a été organisée par le Mécanisme de soutien SWIM-Horizon 2020, financé par l’Union européenne, la semaine écoulée à Alger.

Elle a fait suite à une formation sur le même thème le mois dernier au Maroc.

Sur deux jours et sous forme d’atelier, le thème des déchets présents en mer et sur les côtes a été abordé ainsi que leurs sources, impacts et les problèmes majeurs en découlant, qu’ils soient techniques, environnementaux, économiques, sanitaires, culturels ou sociaux.

Cette formation visait ainsi à améliorer les connaissances sur les quantités, types et sources des déchets marins relevés dans quatorze wilaya côtières en Algérie.

Les participants ont également appris les méthodes pour renforcer les capacités, harmoniser la surveillance des déchets marins au niveau de la plage, sensibiliser sur les déchets marins et les différentes méthodes permettant de les gérer.

Ils ont aussi pu étudier le cadre législatif principal visant à lutter contre ce fléau, à savoir le Plan régional pour la gestion des déchets marins dans la Méditerranée émanant de la Convention de Barcelone.

Plus de 40 représentants officiels du ministère de l’Environnement, d’autres ministères, des administrations locales, ONG, instituts de recherche et du monde académique ont été formés pour qu’ils aident à dépolluer le littoral algérien.