Grand Prix de Barcelone : Hamilton, la balade du dimanche

Deux semaines après le grand prix fou d’Azerbaïdjan, la formule 1 est de retour en Espagne, à Barcelone, terrain des essais hivernaux, et c’est sous une météo printanière, 19°c dans l’air et 31°c sur la piste, que se sont lancés tous les pilotes exceptés Hamilton, Bottas et Verstappen pour le traditionnel tour d’installation. Ce tour, sans chrono réalisé, sert généralement à collecter certaines données à travers les centaines de capteurs que contiennent ces monoplaces, et qui pourraient servir à définir le premier réglage de base pour se lancer à l’attaque des chronos. Pour rappel, Pirelli a choisi les pneus médiums, tendres et super-tendres pour ce Grand Prix. Ces pneus, à la demande de Mercedes et RedBull ont été légèrement modifiés, leur épaisseur a été réduite de 0.4 millimètre, ce nouveau composé sera utilisé pour les Grand Prix d’Espagne, de France au Paul Ricard, et à Silverstone. Si ce changement n’est pas censé apporter des améliorations en termes de performances, mais les températures des pneus devraient êtres mieux contrôlées (chose dont souffre Mercedes depuis le début de saison)

Après un peu plus de 10mn d’attente, c’est Esteban Ocon (Force-India), qui sort réaliser un premier temps de référence en 1 :22 :592 en pneus médiums, qu’il améliore d’1/2 sec un tour plus tard. En même temps, Raikkonen en pneus tendres, réalise 1 :20 :336. Pour cette première séance du week-end, les écuries ont le droit d’aligner leur 3èmepilote pour remplacer l’un des deux titulaires, ainsi Williams a décider de faire rouler Robert Kubica à la place de Sergey Sirotkin, pour rappel le pilote russe a écopé de 3 places de pénalités sur la grille de départ, à cause de son accrochage au virage 2 après le départ du grand prix d’Azerbaïdjan.

En ce début de séance, les pilotes semblent souffrir d’une piste un peu sale, et surtout de quelques rafales de vent, notamment à la dernière chicane où Alonso, Vandoorne et Vettel sont partis à la faute, tout comme Verstappen et Kubica un peu plus tard, et au virage 4 où Grosjean et Hartley sont partis large également, le pilote Toro Rosso a même frôlé le mur. Au même moment, Hamilton réalise le meilleur temps en 1 :18 :997, dépossédé juste après par Bottas en 1 :18 :695. Après avoir réalisé le 3èmetemps à u peu plus d’une seconde de Bottas, Ricciardo (RedBull), sort à son tour au virage 4 et va heurter le mur, suspension avant gauche endommagée, fin de séance pour le pilote australien, et Stroll plus tard dans la séance au virage 5.

La séance a pris fin, avec des positions inchangées. Bottas en pneus tendres réalise le meilleur temps en 1 :18 :148, devant son équipier Hamilton en 1 :18 :997 en médiums, et Vettel en 1 :19 :098 en Super Tendres. Pour rappel, le meilleur temps de la séance l’année dernière était de 1 :21 :521, et la pole en 1 :19 :149 réalisés par Hamilton. Verstappen, Raikkonen, Alonso, Ricciardo, Grosjean, Vandoorne et Gasly complètent le top 10.

La seconde séance démarre à 15h (heure locale, 14h à Alger), séance qui va tourner court très vite pour Grosjean, qui part à la faute dès ses premiers tours lancés après seulement 6 minutes, au virage N°7, il enlise sa HAAS dans le gravier, il réussira à reprendre la piste après 1h. En tête de la hiérarchie, la bataille fait rage, à ce jeu à la demie heure de la séance, c’est Hamilton qui mène la meute en 1 :18 :259, alors que pas mal de pilotes partent à l’erreur dans différentes parties du circuit, le leader lui-même en a fait les frais tout comme Kimi Raikkonen, heureusement sans conséquences. Le pilote finlandais qui a rejoint les stands quelques tours plus loin à cause d’un problème moteur. Ferrari a dû lui changer ce dernier pour ne prendre aucun risque sur la suite du week-end. Perez (Force India) également a dû abandonner sa voiture en bord de piste à cause d’un problème de roue avant gauche qui s’est desserrée. Cette séance n’est pas là pour arranger les choses chez Williams, alors qu’ils ont fini bons derniers dans la première séance, ils sont encore à cette même position dans cette seconde séance.

C’est sous un ciel un peu nuageux, mais la température un peu plus élevée qu’hier lors des EL1 que s’est tenue cette troisième et dernière séance d’essais libres (EL3). Hulkenberg (Renault), Hartley et Sirotkin étaient les premiers à prendre la piste, le pilote Toro Rosso est le premier à réaliser un temps de référence en 1 :20 :486, loin des chronos réalisés hier par Hamilton. Une fois les leaders en piste, c’est Bottas qui réalise le meilleur temps en 1 :18 :496, en pneus tendres, chrono amélioré de 1 dixième de seconde par Vettel en pneus super tendres, qui lui même se fait détrôner par Hamilton de 0.2 sec, pour qu’enfin Bottas revienne en tête avec 1 :18 :081, puis qu’il améliore en 1 :17 :873. Ce n’est qu’à la mi-séance que Verstappen a réalisé son premier chrono, qui le place 7ème, en pneus médiums, il se fait battre par la suite par Magnussen et Grosjean. Les deux pilotes HAAS semblent très à l’aise sur ce tracé, puis c’est au tour d’Hulkenberg de réaliser le 8èmechrono, derrière les deux HAAS.

Vettel sort en super-tendres, et réalise le meilleur temps, battu tout de suite après tour par tour par Bottas puis Hamilton, s’en suivirent des batailles de meilleur temps  entre les deux pilotes Mercedes, et c’est Hamilton qui a eu le dernier mot en 1 :17 :281, à peine 13 millièmes devant son équipier, et 2 dixièmes devant Vettel, et ce avant que Brandon Hartley ne détruise sa voiture à 2mn de la fin de la séance, qui a causé l’interruption de la séance. Une énième erreur de pilotage qui ne va pas venir conforter le pilote australien dans sa position chez Toro Rosso. En effet, à en croire les rumeurs qui circulent dans le paddock, Parcal Wehrlein, ancien pilote Sauber pourrait venir le remplacer si ses performances ne venaient pas à être améliorées.

15h locale, c’est le début des qualifications, sous un ciel plus chargé, et plus frais que la matinée. Hartley qui avait donc détruit sa voiture en fin de EL3, n’aura pas pris part à ces qualifications, les mécaniciens n’ont pas eu le temps de réparer les gros dégâts occasionnés lors de ce crash.

En début de séance, Stroll réalise le premier temps de référence en super softs en 1 :20 :623 rapidement battu par Vettel en 1 :17 :806 talonné par son équipier Raikkonen. Vettel améliore pour réaliser un 1 :17 :031 stratosphérique. La première surprise de cette séance est l’élimination de Hulkenberg qui n’a pu faire mieux que 16ème, en fin de séance Stroll auteur du dernier chrono (19ème) part en tête-à-queue dans le 3èmesecteur.

Hulkenberg, Ericsson, Sirotkin et Stroll (et Brandon Hartley bien sûr) sont les pilotes éliminés à l’issue des ces Q1.

En Q2, lors des premières tentatives, tous les pilotes de pointe partent en pneus tendres. Vettel pulvérise le record du tour en 1 :16 :802, étant le seul pilote à passer sous la barre des 1 :17. Vandoorne, Gasly, Ocon, Leclerc et Perez passent à la trappe cette fois.

En Q3, 1 :16 :491 pour Hamilton dans sa première tentative, devant Verstappen et Ricciardo, dans le second run, Hamilton améliore au dernier moment pour pulvériser le record du tour 1 :16 :173, devant Bottas à 40 Millièmes, et Vettel qui rectifie tant bien que mal son chrono, en pneus tendres, pour se hisser en 3èmeplace, devant son équipier Raikkonen. Verstappen, Ricciardo, Magnussen, Alonso, Sainz et Grosjean complètent le Top 10.

Hamilton réalise ainsi la 74èmepole position de sa carrière, 4èmesur ce même circuit de Barcelone et la première depuis le grand prix d’Australie. En conférence de presse d’après Qualifications, le britannique a déclaré « J’avais besoin de cette pole. Je n’ai pas eu de pole depuis un moment. C’était très proche mais je suis très content. J’essayais d’y aller dans tous les secteurs »et d’ajouter « Nous avons beaucoup de travail à faire demain, ça sera une course difficile, mais c’est un bon début de week-end »

De son coté, son challenger Sebastian Vettel, 3èmesur la grille a dit « Je pense que nous nous attendions à ce que Mercedes soient très forts, et ils l’ont été, je pense que demain ça sera une course serrée, et comme lors des deux dernières courses, tout peut arriver »

Dimanche, jour de course, la Formule 1 fête ses 68 ans. En fait, la première course du championnat fut organisée un certain 13 Mai 1950 à Silverstone, remporté alors par Giuseppe FARINA sur Alfa Romeo.

 

A l’extinction des feux, Hamilton prend un bon départ depuis sa pole position et Vettel réussit à déboiter Bottas au premier virage, qui descend à la 3èmeplace devant Raikkonen. A la sortie du virage 3, Grosjean part en tête-à-queue, et emmène avec lui Hulkenberg, et Gasly, les 3 pilotes abandonnent sur le coup. Le pilote allemand de Renault n’a pas été tendre avec le français, dans sa déclaration d’après « course » au micro de BBC Radio 5 « Je ne pouvais aller nulle part, je ne pouvais pas l’éviter, il a accroché l’arrière de ma voiture et c’était la fin de mon après-midi. Il n’a pas été super dans ce cas précis. Il aime beaucoup partir en tête-à-queue pendant le week-end, mais au premier tour ce n’est pas un moment, avec toutes les voitures autour. Il faut qu’il se penche dessus et y travaille. »De son coté Pierre Gasly, certainement déçu de cet accrochage, lui qui pouvait espérer entrer dans les points, n’incrimine pas son compatriote « Romain est parti en tête-à-queue, j’ai essayé d’aller là ou il y avait de la place, Il est revenu sur moi et il n’y avait pas grand-chose à faire. Je n’ai pas vu les images, je ne sais pas pourquoi il est parti en tête-à-queue. On n’a pas pu faire un tour, ni la course, ni se battre pour les points. C’est une opportunité ratée. De l’intérieur il n’y avait nulle part ou aller ».  Après la course, la direction de course a décidé d’infliger une pénalité de 3 places sur la grille de départ du prochain grand prix (Monaco dans 2 semaines), ainsi que 3 points de retirés sur sa super-licence.

Suite à cet accident, la voiture de sécurité a été déployée jusqu’au 6èmetour. Au restart, les pilotes ont su garder le bénéfices des places acquises au départ,  sauf Ocon qui a du s’incliner face au régional de l’étape, Alonso, qui prend l’avantage à l’extérieur du virage 3, profitant certainement d’un meilleur fonctionnement des pneus softs, comparés au super-softs dans ces conditions.

Hamilton enchainait les records du tour, en accroissait son avance sur Vettel jusqu’à 7.5 sec au 17ème tour, qui gardait Bottas à distance « respectable », jusqu’au 18ème tour et l’arrêt de Vettel pour ressortir en pneus médiums, mais sa tentative d’undercut, ou du moins de se rapprocher d’Hamilton échoue, car il ressort derrière Magnusses qu’il n’arrive pas à dépasser facilement. Bottas quant à lui l’imite au 20ème passage, et ressort derrière Vettel et Magnussen. Au 25ème tour, alors en 2èmeposition Raikkonen se plaint à la radio « je n’ai pas de puissance moteur », ça sera l’abandon pour le pilote finlandais, qui avait pourtant changé son moteur Samedi. Le finlandais visiblement déçu après son second abandon en 5 courses « C’est évidemment loin d’être idéal », reconnaît le Finlandais. « Il faut essayer de gagner des courses, être aussi haut que possible, et quand nous ne finissons pas, nous ne nous laissons aucune chance. Malheureusement, c’est mon deuxième abandon de la saison, cela nous met en très mauvaise position, mais c’est comme ça. Il n’y a rien que j’aurais pu faire différemment. Il est clair que c’est loin d’être idéal ».

Pour la cause, le finlandais n’en sait rien encore « Il me manquait beaucoup de puissance, c’est parti progressivement, j’aurais pu continuer la course, mais plus au même rythme. Nous allons maintenant chercher la cause de ce problème. »Et d’ajouter « Nous ne savons pas encore si le problème d’aujourd’hui est le même que celui que nous avons eu vendredi. Nous allons analyser tout cela avant de dire quoi que ce soit ».

Un tour plus tard, Hamilton s’arrête et ressort derrière Verstappen, qui a décalé sa stratégie pour aller le plus loin possible avec ses pneus tendres.

Au 31èmetour, Ocon s’arrête aux stands, mais ses mécaniciens ont du mal à enlever sa roue arrière droite, après un arrêt qui a duré une éternité, il ressort en 16èmeet dernière position, la course semble avoir été ruinée pour le français qui était avant son arrêt en 7ème place. Au 33ème tour, c’est Ricciardo qui s’arrête pour ressortir avec des pneus médiums pour rallier l’arrivée, un tour plus tard c’est son équipier qui passe par la case stands, il ressort 4ème. A ce moment là Hamilton menait la course devant Vettel et Bottas, suivis de verstappen, Ricciardo, Magnussen, Vandoorne, Ericsson, Sainz et Leclerc qui réussit un excellent début de course.

Au 41èmetour, Ocon range sa monoplace en bord de piste, et abandonne à cause d’un problème moteur, la Voture de Sécurité Virtuelle est déployée, moment choisi chez Ferrari pour arrêter Vettel une seconde fois, décision assez étrange, mais « justifiée » par le principal concerné « Ce n’était pas une option de rester en piste, nous usions nos pneus plus vite que les autres aujourd’hui. Cela a l’air d’une mauvaise décision, mais c’était la bonne chose à faire », l’arrêt a duré plus longtemps que la norme, le pilote ressort en 4ème position derrière Verstappen ! Ce dernier qui après la relance, percute Stroll, et endommage son ailerond avant, mais décide de continuer sa course sur conseil de son équipe à la radio. Au 47ème tour c’est autour de Vandoorne d’abandonner.

Vettel n’arrive pas à se rapprocher de Verstappen à moins de 2 secondes malgré l’ailerond avant cassé pour le néérlandais. « Même avec son aileron cassé. Ils peuvent faire pareil de l’autre côté aussi ! Nos pneus étaient plus frais, mais nous n’avions pas le rythme, il était plus ou moins aussi rapide. Même à la fin, je n’étais pas en bonne forme avec les pneus malgré le fait qu’ils soient les plus frais »a déclaré le pilote Ferrari après la fin de la course.

Les choses resteront inchangées jusqu’au 59ème tour, où Perez (Force India) réussit à prendre l’avantage sur Leclerc pour le gain de la 9ème place.

Au damier, c’est Lewis Hamilton qui s’impose, pour la 64ème fois de sa carrière, et la seconde cette saison après sa victoire à Bakou. Le britannique visiblement très heureux après l’arrivée déclarait « J’ai ressenti la synergie entre la voiture et moi-même aujourd’hui, je n’avais pas ressenti ça depuis le début de l’année. Nous allons continuer de mettre la pression. C’est le doublé pour Mercedes. Nous voyons la véritable force de l’équipe. J’espère que nous pourrons continuer comme ça. Un grand merci aux fans », car en seconde position c’est son équipier qui vient assurer le doublé pour l’écurie allemande « Bien entendu, je désirais me battre pour la victoire en course, nous avions une si bonne voiture et l’équipe a été tellement réactive avec la stratégie, aujourd’hui. Je n’aurais jamais cru que nous ne pouvions faire qu’un arrêt et j’en suis heureux » déclare le pilote finlandais. Verstappen complète le podium, son premier de la saison, sur le même circuit où il avait remporté la première victoire de sa carrière y a deux ans « Je me sens toujours très bien sur cette piste, et aujourd’hui c’est un joli tournant après les premières courses où ça ne s’est pas passé comme prévu »a-t-il déclaré, et d’ajouter « revenir et monter sur le podium est vraiment sympa. La voiture s’est très bien comportée toute la course sur les pneus tendres et mediums. Elle était équilibrée et avait un bon rythme, j’étais donc confiant de pouvoir continuer et obtenir un bon résultat ». Vettel finit à une décevante 4ème place, Maurizio Arrivabene Team Principal de Ferrari, certainement déçu du résultat global de l’équipe déclare à la fin de la course « À bien des égards, il s’agit d’un week-end où rien ne s’est passé correctement », a-t-il dit.« Maintenant, calmement et avec précision, nous devons analyser les raisons – et elles sont diverses – qui nous ont empêché d’exploiter le potentiel démontré les courses précédentes. Ensuite, nous préparerons le prochain Grand Prix de Monaco, de manière professionnelle, déterminée et confiante ». Ricciardo finit 5èmeà plus de 50 secondes du vainqueur du jour, et Magnussen qui réalise un excellent résultat pour son équipe, et bien sûr satisfait de son résultat du jour « Je suis sur ma lancée, j’ai une bonne voiture. Ce week-end, nous étions dans notre dimension, à l’avant, seuls les trois top teams nous devancent ». Lui qui avait déjà considéré sa 7èmeplace en qualifications (après les 6 pilotes des 3 tops Teams) comme une pole position. Les deux  locaux de l’épreuve Carlos Sainz et Fernando Alonso terminent 7èmeet 8èmedevant Perez et Charles Leclerc (Alfa Romeo Sauber) qui confirme après ses premiers points marqués à Bakou, le monégasque ne cache pas sa joie de conduire une nouvelle fois sa Sauber dans le Top 10 « C’est super de finir dans les points. C’était une course assez intéressante, avec des conditions météorologiques difficiles rendant la monoplace difficile à conduire, surtout en termes de gestion des pneus. Nous avons fait des progrès considérables depuis le début de la saison et toute l’équipe est impatiente de continuer à travailler dur dans cette direction. Il sera important de rester concentrés- le prochain Grand Prix sera ma course à domicile à Monaco, et je suis très excité de conduire ma première course de Formule 1 là-bas ».

Au terme de ce Grand Prix, Hamilton et Mercedes sortent comme grands vainqueurs. Le britannique accroit son avance au championnat du monde à 17 points sur l’allemand Sebastian Vettel, (95 contre 78), suivis de Bottas qui passe devant Raikkonen (58 contre 48), et Ricciardo qui le talonne avec 47 points, Verstappen 33 qui passe devant Alonso 32, Magnussen monte à la 9èmeplace avec 19 points, derrière Hulkenberg, Leclerc passe 13èmeavec 9 points, Grosjean et Sirotkin restent les deux seuls pilotes qui n’ont pas encore inscrits de points cette saison. Pour les constructeurs, Mercedes prend le large devant Ferrari (153 contre 126 points), RedBull est 3èmeavec 80 points, Renault passe devant McLaren (41 contre 40) et  Haas  passe devant Force India (19 contre 18) suivent Toro Rosso 13 pts, Sauber 11 points et Williams 4 points.

Prochain grand prix le 27 Mai à Monaco, où Ferrari sera appelée à rectifier le tir, pour ne pas se voir complètement larguée par Mercedes, Grosjean qui y sera pénalisé au départ de 3 places devra se racheter après ses « multiples » erreurs de ce début de saison, les Toro Rosso qui pourraient s’immiscer dans la bataille aux points, et Leclerc qui essayera de briller devant son public pour son premier grand prix « local ».