Gel des activités de la LFP, crise du football, déclarations de Saâdane : réaction de Maamer Djebbour

Le journaliste de la radio Chaîne 3, Maamer Djebbour, est revenu lors d’une interview accordée à Casbah Tribune, sur les événements qui ont secoué dernièrement le football national. Du bras de fer qui oppose Chérif Mellal président de la JS Kabylie, à Abdelkrim Medouar, président de la LFP en passant par les dernières déclarations de l’ancien sélectionneur national Rabah Saâdane ou encore le gel des activités de la ligue de football professionnel, il nous livre ses impressions.

« Ça peut déraper à n’importe quel moment »

Tout d’abord, commentant la situation que connaît actuellement la LFP, Djebbour a expliqué que la gestion de notre football est de plus en plus difficile : « le premier commentaire qu’on peut faire est que l’apprentissage dans la gestion du football montre qu’elle reste complexe. Il y a une réelle difficulté à gérer le football et notamment au niveau de l’élite. Il y a un énorme travail à faire concernant le sens de la responsabilité et ça peut déraper à n’importe quel moment. La JSK ou n’importe quel autre club a le droit de défendre ses intérêts mais de manière organisée »

« Medouar est en train de vivre ce qu’a vécu son prédécesseur»

Notre interlocuteur explique que de nombreux facteurs influent sur la gestion du football : « La gestion de Medouar n’est pas simple, les facteurs extérieurs, les paramètres qu’on ne peut pas maîtriser agissent de façon négative les uns sur et les autres. Aujourd’hui, l’ensemble du football est touché » avant de poursuivre : « il y a une réelle crise qu’on voit notamment à travers la Fédération qui a décidé de s’immiscer et prendre des décisions à la place de la commission de discipline, la décision de changer le nombre de clubs. Quand la Fédération parle de travail sur le long terme ensuite limoge  les entraîneurs des jeunes catégories. Il y a des crispations dans la gestion du championnat ».

« Que Medouar parte ou reste, cela ne va rien changer »

Pour Maamer Djebbour, Medouar est : « en train de vivre ce qu’a vécu son prédécesseur. Tous les présidents de Ligue ont eu des difficultés ».

Interrogé sur la décision du bureau exécutif de geler les activités LFP et si cela allait pousser Medouar vers la porte de Sortie, Djebbour a rétorqué : « que Medouar reste ou parte  ce n’est pas cela qui va changer quelque chose. Le problème est plus complexe, il y a la violence, la corruption..ect »

« Se sont les déclarations d’un homme désabusé»

Concernant les dernières déclarations de Rabah Saâdane qui avait affirmé que le match Algérie-Egypte entrant dans le cadre de la CAN 2010 en Angola était « arrangé », Maamer Djebbour a indiqué : « Je pense que se sont les déclarations d’un homme complètement désabusé. Je crois que Saâdane à moment donné et avec l’âge, a perdu ses repères. Il est sure qu’il ne s’est rien passé. Il a jeté une accusation sur une génération de joueurs qui a réalisé un formidable exploit ».

 

« Quand on a de la dignité on démissionne, Saâdane ne l’a pas fait qu’il se taise à jamais »

Selon lui, l’ancien sélectionneur national aurait dû démissionner à l’époque : «  Il aurait dû démissionner, il ne l’a pas fait, il ne s’est rien passé, c’est une invention de monsieur Saâdane. L’Egypte était plus forte et c’était un miracle qu’on ait pu se qualifier au Mondial. C’était justement grâce à cette magnifique génération des Antar Yahia, Madjid Bougherra et compagnie. Quand on a de la dignité, on démissionne, on monte au créneau. Saâdane ne l’a pas fait qu’il se taise à jamais » a-t-il conclu.