France : Une classe de 1ère refuse de lire un roman parce que l’auteur est… franco-algérien

Fin septembre, lors « d’un parcours de lecture », selon le jargon de l’Éducation nationale française, plusieurs élèves d’une classe de 1ère de Haute-Somme  ( communauté de communes française, située dans le département de la Somme), ont refusé de lire des extraits du livre Le porteur de cartable, roman de Akli Tadjer qui se déroule pendant la guerre d’Algérie. Le refus de ses élèves de prendre part à ce parcours de lecture, est motivé par les origines algériennes de l’écrivain «  l’auteur n’est pas français » auraient expliqué quelques élèves, alors que d’autres refusent de lire des passages comportant quelques mots en arabe…

La professeure de français abasourdie par le comportement de ses élèves, envoie un mail à l’écrivain pour lui expliquer la situation, parlant de « réflexions vraiment racistes »

 

Akli Tadjer a révélé les faits et le mail de l’enseignante, en ne désignant pas l’établissement scolaire, mais en expliquant à l’enseignante que cela ne pouvait pas rester « entre eux » « C’est la toute première fois que je vis une telle chose aussi violente en 20 ans d’écriture et de rencontres en milieu scolaire », a réagi l’ecrivain, qui a toutefois maintenu la rencontre avec les lycéens.