Fermeture de la salle Zinet : la réalisatrice Sofia Djama réagit

A l’annonce de la fermeture de la salle Mohamed Zinet située à Riadh El Feth à Alger, la jeune réalisatrice algérienne Sofia Djama a réagit sur son compte Facebook. « Il parait que vous êtes le ministre de la culture et vous fermez une salle de cinéma », a-t-elle déclaré dans un message destiné à Azzedine Mihoubi.

Le ministère de la Culture a avancé comme motifs le non respect des droits de diffusion de par la projection de films piratés et la projection du film « Borat » (2006) qui contiendrait, selon le ministre entendu par ALG24, des scènes indécentes qui ne devraient pas être montrées au public en ce mois de Ramadan.

« Vous avez en effet l’argument de la légalité et le respect des droits de diffusion mais vous y ajoutez un commentaire inutile pour nous mais audible pour les conservateurs et les islamistes. Vous osez invoquer l’indécence de certaines scènes en ce sacré mois de Ramdhan pour justifier la fermeture. Ça, c’est vulgaire et indécent puisque vous pouviez vous contenter de la loi. En fait, c’est ce qu’on appelle El Hadra Ezzayda. Monsieur le ministre; ce qui est indécent et vulgaire, c’est le populisme », a réagi Sofia Djama aux raisons avancées par Azzedine Mihoubi. En ajoutant : « Vous nous fermez la salle Zinet du fait qu’elle ne respecte pas les droits de diffusion, soit , alors il est temps de fermer toutes les chaînes publiques comme Canal Algérie ou privées […] telles qu’Echourouk TV,  النهار الجديد et toutes ces chaînes poubelles qui propagent médiocrité et ignorance ».

Comme déclaré par Sofiane Khodja dans un entretien avec Casbah Tribune, la salle Zinet est une salle de cinéphiles qui a accueilli un grand nombre de ciné-clubs et qui projette principalement des films d’auteur et des films issus du cinéma expérimental. A ce propos, Sofia Djama a ajouté : « C’est grâce à la salle Zinet que nous avons eu un minimum de culture cinématographique. C’est grâce à son soutien que des ciné-clubs comme Chrysalide ont pu nous réunir dont une partie des cinéastes que nous sommes devenus. Vous savez ce que vous détruisez Monsieur Mihoubi ? L’énergie , le désir, la générosité, le débat, la curiosité et par dessus tout l’échange, en fait,  vous détruisez la Culture ». Avant de conclure : « Et puis j’adore Borat et Pamela Anderson aussi ! »

Azzedine Mihoubi je suis auteure réalisatrice, je pense savoir mieux que vous les conséquences du piratage et l'urgence…

Pubblicato da Sofia Djama su martedì 29 maggio 2018