Excuses d’Ahmed Ouyahia à l’Arabie Saoudite : tollé général sur les réseaux sociaux

Le week-end dernier, les supporteurs d’un match de football ont déployé une immense banderole sur laquelle figurait la moitié du visage de Donald Trump accolée à celle du visage de Salmane Ben Abdelaziz, roi d’Arabie Saoudite avec les inscriptions : « Two faces of the same coin »(Deux faces de la même pièce) et « El Qods est à nous ».

Cet incident avait suscité le mécontentement des autorités saoudiennes qui, s’exprimant à travers leur ambassadeur à Alger, ont qualifié ce message d’outrageant envers la personne du roi Salmane.

Les autorités algériennes ont rapidement réagi. Tayeb Louh, Ministre de la justice, a annoncé mardi l’ouverture d’une enquête et a affirmé que les résultats préliminaires indiquaient le caractère  » individuel et isolé  » de cet acte. Dans la même déclaration, il n’a pas manqué de rappeler que l’Algérie et l’Arabie Saoudite étaient « deux pays frères unis par des relations historiques, qui se sont raffermis au fil des années, en plus des liens de fraternité, de coopération et de solidarité ».

Mardi soir, sur son compte Twitter, l’ambassadeur saoudien à Alger a affirmé que le Premier ministre Ahmed Ouyahia a présenté des excuses officielles à l’Arabie Saoudite en son nom et en celui de l’Etat et du peuple algériens. Ahmed Ouyahia a ajouté que ces actions étaient irresponsables, qu’elles représentaient mal le peuple algérien et que leurs auteurs devaient s’attendre à des sanctions.

La réaction des autorités algériennes ne semble pas trouver de soutien auprès des algériens qui ont exprimé leur indignation sur les réseaux sociaux :