Des étudiants zimbabwéens manifestent devant leur ambassade à Alger

Plus de 300 étudiants zimbabwéens ont manifesté le dimanche 10 décembre devant l’ambassade du Zimbabwe en Algérie pour ne pas avoir reçu de bourse de leur gouvernement depuis 15 mois selon New Zimbabwe.

Titulaires de bourses présidentielles pour étudier en Algérie, ces étudiants se trouvent obligés de travailler clandestinement sur le territoire algérien. La plupart d’entre eux n’ont plus de quoi s’acheter les supports de cours et autres fournitures nécessaires.

« Nous n’avons pas le choix. La plupart d’entre nous travaillent comme ouvriers dans les chantiers. C’est le seul travail pour lequel on ne nous demande pas de permis », a confié un manifestant.

Le personnel de l’ambassade a fait appel aux forces de police algériennes pour maîtriser les manifestants. Une étudiante aurait été hospitalisée à la suite d’une altercation avec les forces de l’ordre.

Caleb Mharapara, responsable des étudiants à l’ambassade du Zimbabwe a appelé les manifestants à revenir lundi 11 décembre pour discuter de la situation.

Un grand nombre d’étudiants présents ont déclaré souhaiter que le gouvernement zimbabwéen abandonne le régime actuel de bourses d’études et permette à ses étudiants de revenir au pays.