Les étudiants et lycéens de Kabylie en colère

Plusieurs milliers de lycéens et d’étudiants des wilayas de Bejaia et de Tizi Ouzou ont manifesté le 5 décembre en réaction au rejet par l’APN de la loi sur la promotion du Tamazight.


Le mouvement de contestation a été initié lundi 4 décembre aux facultés Aboudaou et Targa Ouzemmour par les étudiants en langue tamazight de l’université Abderrahmane Mira de Béjaia. Les étudiants des autres universités de kabylie ainsi que de très nombreux lycéens ont rejoint par la suite les rangs des manifestants donnant au mouvement une ampleur nouvelle.


Le comité étudiant à l’origine du mouvement appelle dans son communiqué à « assurer une formation de qualité pour les étudiants de la langue Amazigh, ainsi qu’à l’élargissement de son champ de recherche en dotant cette langue d’instituts et d’institutions qui travaillent pour sa promotion, mais aussi sa généralisation immédiate ».