Emmanuel Macron qualifie de « crimes contre l’Humanité » les faits d’esclavage en Libye

Le président français a qualifié ce mercredi de « crimes contre l’Humanité », les faits d’esclavage qui se déroulent en Libye depuis quelques mois.

Une déclaration faite au palais de l’Elysée à  Paris en marge d’une conférence de presse conjointe avec son homologue guinéen Alpha Condé.

La diffusion, par CNN, d’images montrant des migrants africains vendus aux enchères en Libye, a déclenché une indignation générale et l’ouverture d’une enquête sur de tels faits, déjà dénoncés il y a quelques mois par l’ONU.

Le chef de l’Etat français avait déjà utilisé le terme « crime contre l’Humanité » en février dernier à Alger. Il dénonçait ainsi le système colonial qui s’est installé en Algérie de 1830 à 1962.

De retour à Paris, celui qui n’était que candidat à l’élection présidentielle française, a préféré évoquer un « crime contre l’Humain ».