Emmanuel Macron met en marche un processus de restitution d’œuvres d’art aux pays africains

Le président français Emmanuel Macron a confié lundi 5 mars 2018 à l’historienne d’art Bénédicte Savoy, membre du Collège de France et l’écrivain et universitaire sénégalais Felwine Sarr la tâche d’étudier la restitution à des pays africains d’oeuvres d’art se trouvant en France actuellement selon TV5 Monde.

Le 28 novembre 2017 à l’Université de Ouagadougou au Burkina Faso, Emmanuel Macron avait déclaré : « Le patrimoine africain (…) doit être mis en valeur à Paris, mais aussi à Dakar, Lagos, Cotonou (…) Ce sera l’une de mes priorités. D’ici cinq ans, je veux que les conditions soient réunies pour un retour du patrimoine africain à l’Afrique ».

Par exemple, « 4.500 à 6.000 objets (béninois) sont en France, y compris dans des collections privées », nous apprend Irénée Zevounou, ambassadrice du Bénin à l’Unesco. Une demande de restitution de ces ouvres avait été déposée par le Bénin en juillet 2016.

Les deux spécialistes ont la lourde tâche de mettre en place les conditions optimales de rapatriement et de conservation de ces oeuvres. « Nous avons la volonté ferme de bien faire les choses », a déclaré le président français. De plus, une modification des lois françaises en rapport avec les principes « d’inaliénabilité et d’imprescriptibilité (…) des collections publiques » seront nécessaires à la bonne marche de l’opération.