Djamel Belmadi : « tout autre résultat que la victoire est négatif »

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a indiqué, ce mardi,  lors d’une conférence de presse qu’il a animé au Centre technique de Sidi Moussa qu’il visait la « victoire » lors de la double rencontre face au Bénin les 12 et 16 octobre comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2019.

« Le Bénin est premier comme nous. Nous allons jouer à domicile. Tout autre résultat qu’une victoire est négatif. J’ai 23 joueurs de qualité. Il n’y plus de petites équipes en Afrique. Les résultats des derniers matchs sont là pour en témoigner. Si on part avec l’idée qu’on est l’équipe nationale ancien mondialiste et qu’on va gagner, on prend le truc du mauvais côté », a-t-il indiqué.

« Je suis toujours dans une idée de revue d’effectif »

S’agissant des changements apportés dans la liste des joueurs convoqués pour cette double confrontation, Belmadi a expliqué : « C’est pratiquement du cas par cas. Je suis toujours dans une idée d’une revue d’effectif. Gagner nos matchs certes, mais préparer l’avenir aussi. Je n’ai que les dates FIFA pour voir mes joueurs. Les joueurs qui ne sont pas là n’ont pas joué le premier match de la Gambie. J’ai fait appel à d’autres éléments sans toucher l’ossature. Des joueurs comme Boudebouz ou Boulaya ne sont pas exclus et pourront être rappelés à l’avenir ».

« le niveau est trop bas, je serai fou si je vais lui répondre »

Rebondissant sur les dernières déclarations de Rabah Saâdane, qui a démissionné de la DTN, Belmadi n’a pas caché sa colère : « Je suis arrivé à Alger il y a quatre jours, au même titre que mes parents qui sont allés à Mostaganem. J’ai entendu ses propos. C’est un sentiment de colère. Mon père a été interpellé par des gens qui lui ont dit que ton fils a interdit le restaurant à Saâdane ! C’est sordide comme histoire. Il fut un temps où Saâdane avait dit des trucs sur moi, j’avais 27 ans, mais je n’avais pas voulu entrer dans ce jeu-là, mais j’aurais dû intervenir et tuer le bébé dans l’œuf comme on dit. C’est la folie ce qu’il avance, quand je commence à parler des détails, je vais descendre si bas. Le niveau est trop bas, je serai fou si je vais lui répondre ».

Rabah Saâdane avait, rappelons-le, accusé le sélectionneur national d’être derrière son départ avorté à Londres pour assister au Congrès de la FIFA sur la Coupe du Monde 2018.

Enfin, Belmadi a précisé que les Verts disputeront deux rencontres amicales le 24 décembre face à la Chine et le 27 face au Qatar. L’Algérie se trouve en tête du groupe D avec 4 points.