Didier Reynders à Alger: « On ne sent pas en Algérie une vraie volonté de s’ouvrir au tourisme »

L’Algérie a un potentiel touristique énorme, mais on ne sent pas une volonté de s’ouvrir autant que le Maroc ou la Tunisie par exemple », a regretté mercredi Didier Reynders alors qu’il visitait la Casbah d’Alger, selon un article de la Libre Belgique.

Le journal rappelle que le ministre belge des Affaires étrangères est arrivé mardi dans la capitale algérienne pour une mission de deux jours destinée à renforcer les relations bilatérales. L’économie algérienne souffre de la chute des prix du pétrole et du gaz, qui a poussé le taux de chômage au-delà des 12%. En réaction, le pays fait tourner la planche à billets, tout en limitant les importations pour tenter de contenir l’inflation.