Démissions en série au sein du gouvernement britannique

Le gouvernement britannique est sous pression : dans la foulée du départ fracassant de David Davis, ex-ministre du Brexit, c’est au tour du ministre des affaires étrangères, Boris Johnson de présenter sa démission aujourd’hui Lundi.

Des démissions qui s’inscrivent dans un contexte tendu, les deux ministres étaient en désaccord avec la première ministre Theresa May, et sa future relation avec l’Union Européenne après le Brexit.

A neuf mois du Brexit, fixé au 29 Mars 2019, les divisions se multiplient au sein du gouvernement du Royaume-Uni, et laissent planer un climat d’interrogation sur la suite des négociations.