« C’est tout pour moi » de Nawell Madani a fait salle comble au Festival d’Annaba du film méditerranéen

Du 21 au 27 mars 2018 a eu lieu le Festival d’Annaba du film méditerranéenne (FAFM). Le film « C’est tout pour moi », projeté pour la seconde en Algérie le dimanche 25 mars au soir en présence Nawell Madani, co-réalisatrice du film, actrice et humoriste célèbre, a fait salle comble.

C’est devant un public nombreux que l’artiste belge d’origine algérienne est venue présenter son film. Accompagnée de son père sur la scène du théâtre régional Azzedine Medjoubi, elle a déclaré : « Les Algériens aiment sortir, aiment la culture, mais il n’y a pas assez d’événements. Je l’ai ressenti quand je suis venue. C’est un public qui est ouvert, qui a envie de partager et qui est généreux. J’ai fait des salles dans ma vie, mais jamais je n’ai été accueillie comme je l’ai été en Algérie », rapporte le journal l’Expression.

A propos de la présence de son père, la réalisatrice a expliqué que l’idée venait du directeur du FAFM  Saïd Ould Khelifa : « Mon père pudique n’a jamais osé me demander de venir. Il n’a jamais voulu se retrouver dans la même salle de cinéma que moi. Il est venu, il découvre Annaba et le public qui est juste fabuleux ».

Selon la même source, l’affluence était si importante que les portes du théâtre ont dû être fermées pour éviter tout dépassement.

C’est tout pour moi !

« Lila n’a qu’un rêve en tête : devenir une artiste, n’en déplaise à son père. Passionnée et déterminée, elle part à la conquête de Paris. Entre galères et désillusions, elle se bat pour s’imposer dans ce milieu. Réussira-t-elle à avoir un jour son nom en haut de l’affiche et regagner enfin la fierté de son père? »