Energie : Plusieurs projets pour booster les investissements dans les régions frontalières

Dans un discours prononcé lors de la rencontre nationale sur l’aménagement et le développement des zones frontalières, organisée au Centre international des conférences (CIC), Abdelatif Rahal (Alger) par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire sous le slogan « L’aménagement et le développement des zones frontalières: priorité nationale », Le ministre de l’énergie Mustapha Guitouni a déclaré que son département a lancé plusieurs projets énergétiques dans les domaines d’exploitation du pétrole ou du gaz et des énergies renouvelables afin de booster la dynamique des investissements dans les régions frontalières, il avait annoncé ceci : « L’Algérie a réalisé plusieurs investissements dans des pays voisins tels que la Tunisie, la Libye, le Niger et le Mali et exploite plusieurs champs dans ces pays à travers la société Sonatrach, afin de redynamiser les investissements dans les régions frontalières qui disposent de fortes capacités qu’il y a lieu d’exploiter », avant d’ajouter : « Après l’alimentation en électricité, l’Algérie devrait alimenter la Tunisie en gaz naturel (Sakiet Sidi Youcef), tandis que la Libye sera alimentée en électricité avant fin 2018, ce qui permettra de créer plusieurs projets d’investissement dans les wilayas frontalières algériennes »

Lire la suite

Un programme spécial de développement en faveur des wilayas frontalières

La présidence a consacré « un programme spécial de développement » en faveur des wilayas frontalières, a annoncé samedi le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui Intervenant à l’ouverture des travaux de la rencontre nationale sur le développement des zones frontalières au Centre international des conférences (CIC).…

Lire la suite

Abdelmadjid Attar : « La SONATRACH fait du ‘Social’ »

L’ancien ministre et ex-PDG de SONATRACH Abdelmadjid Attar, était l’invité de TSA Direct mardi 25 septembre 2018,

Questionné sur la posture actuelle de la SONATRACH, il rétorque avec un œil empirique et expérimental, que la plus grande société algérienne ne fait rien d’autre que du « Social », qu’elle souffre d’un sureffectif évident, né d’une cooptation malsaine, et d’un pistonnage à non point douter.…

Lire la suite