Brésil : la Cour suprême vote contre le maintien en liberté de Lula

A six mois des élections présidentielles pour lesquelles il partait favori, l’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pourrait se retrouver en prison. En effet, le 5 avril 2018, la Cour suprême a rejeté la demande d’Habeas corpus déposée par la défense de l’ex-président. Ce mandat lui aurait permis de ne pas être incarcéré sans jugement avant épuisement de tous les recours possibles.

Pour rappel, Lula, 72 ans, a été au pouvoir de 2003 à 2010. Condamné pour corruption, il devra purger une peine de 12 ans et un mois. Il est accusé d’avoir, en échange de faveurs dans l’obtention de marchés publics, accepté des contreparties matérielles dont un luxueux appartement en bord de mer.

La Cour suprême a voté par six voix contre cinq contre son maintien en liberté.