Arezki Aberkane chez El Watan : « il s’agit de chasser des consciences le caractère suspicieux entretenu par l’administration à l’égard des investisseurs »

Dans une interview accordé à El Watan, Arezki Aberkane, évoque sa vision et son analyse des mutations que connaît notre pays.

Il rend notamment hommage au travail effectué par Ouyahia qui, selon lui, est un grand serviteur de l’Algérie qui a été « cramé » par le régime.

Il salut par ailleurs le sens patriotique de Lamamra qui a quitté ses fonctions internationales pour venir appuyer le pays dans le délicat processus de la transition.

Il revient enfin sur son rôle de médiateur dans le blocage du projet Cevital en expliquant que tous les blocages des opérateurs économiques doivent être levés. « il s’agit de chasser des consciences le caractère suspicieux entretenu par l’administration à l’égard des investisseurs » explique-t-il.

Pour l’avenir, il souligne le rôle difficile qu’aura à jouer le gouvernement dans les prochains mois notamment pour faire redémarrer la machine économique.