APN : Blocage des activités jusqu’à la démission de Bouhadja

Le mécontentement sous-jacent qui rythmait les journées de l’APN ces dernières semaines s’est matérialisé en un mouvement de blocage, et une motion signée par cinq groupes parlementaires appelant à la démission de Said Bouhadja.

« Les parlementaires signataires de cette motion sont le parti du Front de Libération nationale (FLN), du Rassemblement national démocratique (RND), du Mouvement populaire algérien (MPA), de Tajamoue Amel El Djazair (TAJ) ainsi que des indépendants », a précisé le président du groupe parlementaire du FLN, Mouadh Bouchareb., affirmant que « cette motion, signée par 351 députés sur les 462 que compte l’APN, a pour objectif d’éviter le blocage du travail de l’Assemblée ».

Ces députés ont dénoncé dans une requête de retrait de confiance les « dépassements et violations » enregistrées au sein de l’institution législative, à savoir « marginalisation éhontée, report intentionnel de l’adoption du règlement intérieur de l’APN, marginalisation des membres de la Commission des affaires juridiques, mauvaise gestion des affaires de l’APN, frais exagérées déboursées illicitement, recrutement douteux…

Source : APS