Ansej: Les micro-entreprises en difficultés bénéficient d’un nouvel échéancier de remboursement

Les jeunes promoteurs de micro-entreprises dans le dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) bénéficient d’un nouvel échéancier pour le remboursement de leurs dettes auprès des banques, a indiqué mardi la directrice générale de l’Agence, Samira Djaïder, écartant toute possibilité d’effacement de ces dettes.

“Ceux qui n’ont pas pu apurer les dettes contractées auprès des banques peuvent bénéficier d’un échéancier de remboursement afin de pouvoir pérenniser leurs activités”, déclare la responsable sur les ondes de la Radio Nationale.

La responsable a fait savoir par ailleurs que 21.000 promoteurs ont fait appel au Fonds de garantie pour surmonter les difficultés de remboursement.

Sur un autre registre, la directrice générale de l’ANSEJ a évoqué des financements qui n’ont pas eu les résultats escomptés dans certains secteurs, plaidant pour “un meilleur ciblage des activités porteuses et créatrices d’emplois”.

Elle a souligné, dans ce sens, que des micro-entreprises avaient été financées et lancées dans certains secteurs, mais se sont avérées inadaptées créant même une saturation de l’activité comme c’était le cas dans les transports de voyageurs dans les milieux ruraux et urbains.