Amnesty International condamne les « crimes de guerre » de l’armée israélienne

« C’est un nouvel exemple du recours excessif à la force par l’armée israélienne ». C’est ce qu’a déclaré Philip Luther, directeur des recherches et du plaidoyer pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Amnesty International en réaction aux informations selon lesquelles des dizaines de Palestiniens ont été tués et des centaines blessés par l’armée israélienne aujourd’hui lundi 14 mai 2018.

Philip Luther a qualifé l’utilisation de balles réelles par l’armée israélienne de « déplorable ». « Il s’agit d’une violation des normes internationales, et dans certains cas il semble que nous soyons face à des homicides délibérés, qui constituent des crimes de guerre », a-t-il ajouté.