Amnesty International appelle l’Algérie à abroger la loi 12-06 sur les associations

Amnesty International a publié ce jeudi un nouveau rapport sur les droits de l’homme en Algérie, avec un focus sur la situation des associations.

« Les organisations de la société civile et les défenseurs des droits humains qui dénoncent les lois et pratiques gouvernementales injustes ou exigent la justice, l’égalité, la dignité et la liberté sont de plus en plus la cible d’attaques dans le monde entier », a indiqué Amnesty International dans son rapport.

L’organisation note qu’en Algérie, « au titre de la loi 12-06 relative associations, quiconque souhaite créer une association doit obtenir l’autorisation préalable des autorités ».

Depuis 2012, de nombreuses demandes sont restées sans réponse des autorités, laissant de nombreux groupes de défense des droits humains, notamment le bureau la section algérienne d’Amnesty International, dans une situation juridique incertaine. Les organisations dont la demande d’enregistrement a été rejetée ont pu faire appel de la décision devant un tribunal administratif dans un délai de trois mois. D’autres ont simplement vu leur demande d’enregistrement refusée.