Ambassadeur de France à Alger : « Faire de notre histoire partagée, une force »

Hier, l’ambassadeur de France à Alger Xavier Driencourt, s’est exprimé à l’occasion des festivités du 14 Juillet.

Dans son discours, il a souligné une « année riche et enthousiaste » pour les relations algéro-françaises, et est notamment revenu sur la visite en Algérie du Président français Emmanuel Macron, « pour donner un nouveau souffle aux relations entre nos deux pays. »

Xavier Driencourt a également parlé de « belle amitié », « en germe dès aujourd’hui », à travers plusieurs projets concrets, tels que l’ouverture d’une nouvelle école française, et de nouvelles classes d’études, respectivement à Annaba et Oran.

Il a également insisté sur l’importance du dialogue des langues et des cultures, surtout entre les jeunes générations, avec l’ouverture d’Espaces France dans plusieurs villes algériennes, en liaison avec les universités.

En ce qui concerne la coopération entre les deux pays, l’ambassadeur a cité le projet d’installation de l’usine Peugeot près d’Oran, mais a aussi évoqué des projets culturels et sportifs, avec par exemple, l’idée de recréer une « épreuve du Paris-Dakar. »

Un rappel historique des rapports entre français et algériens a également été dressé: « en 2018, comment ne pas penser immédiatement à 1918 », « et à ces 14 régiments de tirailleurs et de zouaves algériens qui vinrent combattre en Europe. Ils laissèrent sur les champs de bataille près de 30.000 hommes morts pour la France. Cela, nous ne pouvons et ne devons l’oublier. »

Enfin, à la veille de la Finale de la Coupe du Monde de football entre la France et la Croatie, Xavier Driencourt a bien évidemment évoqué Zinedine Zidane, « idole commune à l’Algérie et à la France, symbole que nos deux pays peuvent encore rêver ensemble » ainsi que … Kylian M’Bappé, qui « au-delà de rassembler par son talent, rassemble par ses origines française, camerounaise et algérienne. »