Aïcha Kassoul lauréate du Prix l’Escale d’Alger 2018

Le nom des lauréats du Prix l’Escale d’Alger 2018 a été dévoilé jeudi 11.10.2018 lors d’une cérémonie organisée à l’hôtel Sofitel Hamma Garden Alger, en présence de certains éditeurs dont les auteurs étaient en compétition, de la presse nationale et du jury. Ce dernier est composé de huit membres dont quatre de France (Akli Tadjer, Denis Labayle, Pierre Defendini, Jean-Noël Pancrazi) et quatre d’Algérie (Abrous Outoudert, Youcef Saiah, Nadia Sebkhi, Sara Kharfi).

Cette année, le Prix l’Escale d’Alger a été attribué à Aïcha Kassoul pour son roman-récit « La Colombe de Kant » (éditions Casbah). Contrairement aux éditions précédentes, le jury a décidé d’octroyer deux « Coups de cœur » : le premier à Adlène Meddi pour son roman « 1994 » (éditions Barzakh) qui a mis en exergue, dans son allocution, l’importance de ce genre de distinction pour le succès et la survie d’une œuvre littéraire. Le second « Coup de cœur » a été décerné à Saad Khiari pour son livre « Le Soleil n’était pas obligé » (éditions Hibr). La lauréate du 1er prix a remporté la somme de 300 000 DA (offert par l’hôtel Sofitel Hamma Garden Alger), alors que les gagnants du « Coup de cœur » se sont vu offrir un week-end pour deux personnes dans le même établissement hôtelier. Tous les trois ont reçu des œuvres d’art en céramique. Ils participeront également à la 25e édition du Maghreb du livre qui se déroulera du 8 au 10 février 2019 à l’Hôtel de ville de Paris (France), ainsi qu’aux « Nocturnes littéraires » qu’organise Pierre Defendini en France, notamment en Bretagne.

La décision de décerner deux « Coups de cœur » est due, comme l’ont mentionné Akli Tadjer et Denis Labayle au fait les livres en compétition sont de qualité. « Nous avons eu un bon cru cette année. Ce sont des livres variés, audacieux, avec des styles nouveaux. Il a été difficile de faire un choix » a confié Denis Labayle. Il a également annoncé qu’à partir de l’année prochaine, l’organisation du Prix l’Escale d’Alger sera entièrement prise en charge deux membres du jury, à savoir la journaliste culturelle Sara Kharfi et l’animateur Tv/radio Youcef Saiah.

Pour rappel, le Prix l’Escale Littéraire a pour objectif de créer des liens entre les « faiseurs » de la littérature en Algérie et en France. Il ambitionne également de faire connaître la littérature algérienne en Hexagone.