Affaire Khaled Drareni : l’ONU interpelle le gouvernement algérien

Suite à la condamnation du journaliste Khaled Drareni à une lourde peine de prison, le bureau spécial du Conseil des Droits de l’Homme auprès de l’ONU a « saisi officiellement les autorités algériennes ».

Dans une lettre content une série de questions, le bureau onusien chargé de la défense des droits de l’Homme, s’est adressé au gouvernement algérien « au sujet de l’incarcération du journaliste Khaled Drareni. » nous informe une source sûre.

D’après la même source, l’ONU aurait accordé un délai de « 60 jours » aux autorités algériennes « afin qu’ils répondent à cette lettre » tout en soulignant que l’Algérie « n’est pas dans l’obligation de donner suite » à celle-ci.

Sur son compte Twitter, Chakib Drareni, frère de Khaled Drareni a annoncé la nouvelle hier : « Nous pouvons enfin annoncer que le bureau des procédures spéciales du Conseil des Droits de L’homme auprès de l’ONU a envoyé une lettre aux autorités algériennes concernant l’affaire de Khaled Drareni, emprisonné et injustement condamné à 3 ans de prison. » Déclare le frère du journaliste.

Pour rappel, le procès en appel du journaliste Khaled Drareni et des deux militants Samir Belarbi et Slimane Hmitouch s’est déroulé le mardi 8 septembre à la Cour d’Alger. Le procureur a requis quatre ans de prison ferme, le verdict final sera rendu le 15 septembre 2020.