Affaire « El Bouchi » : Le fils de Hamel auditionné

La justice enquête sur les avoirs des fils de l’ancien DGSN Abdelghani Hamel, dans le cadre de l’affaire “El Bouchi” et les 701 kg de cocaïne saisies à Oran fin mai 2018, selon une information rapportée dimanche 4 novembre par El Watan.

Le quotidien croit savoir que le juge de la 9e chambre du pôle pénal spécialisé au tribunal Sidi Mhamed à Alger a convoqué en tant que témoin Amyar Hamel il y a quelques jours.

Le fils d’Abdelghani Hamel a été entendu à propos d’un entrepôt avec chambres froides qu’il possède à Oran. Selon le journal, les cargaisons de viande de l’importateur Kamel Chikhi, principal suspect dans cette affaire, étaient acheminées vers cet entrepôt en attendant les formalités douanières.

Le juge d’instruction, poursuit la même source, s’intéresse aussi aux activités des trois enfants de l’ancien directeur général de la sûreté nationale. “Une enquête est ouverte sur tous les biens, sociétés et participations financières de la fratrie désormais dans le viseur de la justice”, rapporte le journal.

Abdelghani Hamel a pour rappel fait une déclaration fracassante à la presse quelques jours après l’éclatement de cette affaire. “Celui qui veut enquêter sur la corruption doit être propre”, avait-il lancé en ajoutant que l’enquête préliminaire sur l’affaire de la cocaïne avait connu “des dépassements”.

Il a indiqué détenir “des dossiers” que son département allait transmettre à la justice. Le général-major avait été remplacé par Mustapha Lehbiri le jour-même de ces déclarations.