Affaire du bébé mort-né remis dans un carton : aucune sanction infligée

La vidéo avait pourtant provoqué un tollé sur le web, on y voyait un père en colère de s’être vu remettre son bébé mort-né dans une boîte en carton, mais après conclusion de l’enquête entamée par la Direction générale de la Santé aucune sanction n’a été infligée aux responsables de l’EHU « 1er Novembre » d’Oran.

Le directeur général de l’EHU Mohamed Mansouri a expliqué qu’en Algérie « tous les bébés mort-nés sont transportés dans des boîtes en carton », et non pas dans des linceuls ou dans des cercueils.

Selon lui, cela permettrait de ne pas « choquer les mamans qui viennent accoucher », ajoutant également que de toute façon, « très peu de familles réclament les bébés mort-nés. »