Affaire Drareni : des algériens saisissent l’ONU et l’Union africaine

Une demande d’intervention au sujet de la détention du journaliste Khaled Drareni a été introduite, le mardi 11 août, auprès des rapporteurs spéciaux de l’ONU et ceux de l’union Africaine.
Au lendemain de la condamnation du directeur du site d’information Casbah Tribune et correspondant de Reporters sans Frontière, M. Sofiane Chouiter, expert algérien en droits de l’homme établi au Canada, a déclaré sur sa page facebook avoir saisi les deux organisations gouvernementales pour « la libération sans condition » du journaliste indépendant Khaled Drareni.
Dans le même texte, l’avocat affirme qu’ils sont « en contact avec la commission des droits de l’homme du congrès américain, pour l’adoption de l’affaire Drareni ».

Pour rappel, Khaled Drareni a été condamné, ce lundi 10 août, à une peine de trois ans de prison ferme assortie d’une amende de 50.000 da pour « incitation à un attroupement non armé » et « atteinte à l’unité nationale ». Il s’agit de la plus lourde peine prononcée contre un journaliste depuis l’indépendance du pays.