Adlene Mellah libre après sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis

La Cour d’Alger a condamné ce mercredi soir le journaliste Adlène Mellah a une peine de six mois de prison avec sursis. Un verdict qui mène à la libération du fondateur des sites Algérie Direct et Dzair Presse.

Le procès ouvert en cette fin de matinée a connu des bouleversements dont l’évanouissement de Adlene Mellah au moment de la plaidoirie de Me Bouchachi.

Le procès a donc pris fin en début de soirée avec la libération attendue du journaliste de la prison d’El Harrach à Alger.

Adlène Mellah avait été condamné le 25 décembre, à une année de prison ferme par le tribunal de Bab el Oued pour attroupement, incitation à un attroupement non armé, outrage à fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions et rébellion.